Etat d'esprit

Musique dans ma vie

10 février 2009

Stevie Wonder

stevie-wonder Tout le monde connaît Stevie Wonder, mais comme tous les génies, il fut souvent incompris surtout par les puristes de soul et cela risqua de lui coûter sa carrière qui n'est pas un long fleuve tranquille : menacé d'abandon par sa maison de disque au lendemain de son premier succès. Il a subi aussi les critiques au moment de son adolescence puis à sa majorité. Le chanteur a forgé sa carrière dans l'adversité avec un sang-froid remarquable. Il fait partie de ces musiciens qui ne vivent que pour leur art sans se laisser submerger par les contraintes commerciales.

Son palmarès incroyable contraste avec ses débuts dans l'existence. Il est né le 13 mai 1950 dans le Michigan arrivé avant terme, il est placé dans un incubateur, un mauvais réglage de l'oxygène le rend définitivement aveugle. Nous sommes dans le pays le plus riche du monde dans lequel la médecine est très peu accessible aux plus modestes. Mais au lieu de se lamenter sur son propre sort du à la malchance de son départ dans la vie. Stevie Wonder a toujours eu une philosophie positive lorsqu’on lui parlait de la déveine de sa naissance en évoquant : « Le même jour une petite fille qui venait de naître a été placée dans incubateur qui fonctionnait et elle en est morte, je serais mal inspiré pour vous dire que je n’ai pas eu de chance. »

C’est avec cette philosophie positive que le chanteur se passionne dés son plus jeune âge pour la musique. Après avoir appris l’harmonica et la batterie, il se passionne pour le piano afin de ressembler à son idole Ray Charles. Quant il eut dix ans Stevie forme un duo avec son copain John Glover. Le cousin de John qui est membre des Miracles est admiratif devant le talent du jeune Stevie. Il faut dire qu’à cette The Miracles occupent la première place des hit-parades avec leur tube Shop Around. Berry Gordy le patron de la Motown consent un rendez-vous au jeune prodige qui derechef obtient son premier contrat.

Après avoir tergiversé pour un nom de scène, le choix est fixé pour Little Stevie Wonder. Après des débuts laborieux avec quelque 45 tours qui passent inaperçus, le succès est au rendez-vous avec l’instrumental Fingertips.

Au regard de ce premier hit, les productions qui suivent paraissent plus fades aux yeux de certains responsables de la Motown qui après avoir pressé le fruit envisagent de se débarrasser de la nouvelle idole. Mais Berry Gordy envers et contre tous maintient Little Stevie au sein de Hitsville USA en le faisant participer au sein des tournées organisées par Motown à travers le monde.

L’adolescence venue en 1966 à l’âge de 16 ans Little Stevie Wonder devient Stevie Wonder. Les mêmes responsables qui voulaient interrompre prématurément la carrière de la petite merveille considèrent que sa voix a mué et envisagent de nouveau à renvoyer le chanteur chez lui. Mais grâce au producteur Clarence Paul et la parolière Sylvia Moy, Wonder cloue le bec de ses détracteurs en grimpant au firmament des hit-parades avec :Uptight, Bowin’in the wind(une reprise de Bob Dylan, I was made to love hr, For once in my life et Signed,sealed delivered.

A sa majorité en 1971 à 21 ans stevie Wonder a rapporté 30 millions de Dollars pour la firme de Detroit. Mais il eut une décevante surprise en constatant que sur cette somme colossale seulement 1 million de dollars lui revient. Il va utilise cette somme pour produire son prochain album. Après avoir fait languir Berry Gordy afin de renégocier son contrat. Music of my mind son nouvel opus sort enfin en mars 1972 son aspect novateur fait qu’au départ le grand public n’adhère pas. Mais les professionnels voient en lui un génie. À un tel point que les Rollings Stones lui proposent d’assurer la première partie de leur tournée américaine. Alors que Clapton et Stephin Stills sollicitent son savoir-faire en studio. Après cette création les succès se sont enchaînés le révélant au monde entier avec : Superstition, You are the sunshine of my life, Higher ground et Living for the city.

Toute cette accumulation de réussites fit acquérir au chanteur une notoriété mondialement reconnue et il se servit de celle-ci pour faire partager ses convictions. Qu’il s’agisse de prôner la cause de Martin luther King et de Nelson Mandala, de dénoncer la famine en Ethiopie ou plus récemment de participer à la campagne électorale de Barack Obama.

Stevie Wonder Superstition

Stevie Wonder Living for the city

Posté par Jean Paul59 à 19:37 - De la musique soul à rouler par terre - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

    Salut Jean Paul la tu fais fort tu parle d'un dieu vivant de la musique j'ai écouté superstition beaucoup de fois sans jamais avoir l'impréssion de me lasser un de ces quatre tu me donnes l'idée de mettre un de ses titres sur une de mes photo. merci! comme quoi les relations compte Hein!! je suis un peu fatigué ce soir passe une bonne soirée Amitiés André

    Posté par André, 11 février 2009 à 20:15
  • Voilà l'un des artistes qui a perdu son génie depuis au moins 30 ans; mais bon, rien que pr ses premiers disques, respect!
    Enfin, le dernier disque n'était pas si mauvais, il y avait même quelques bons titres.

    Posté par eelsoliver, 11 février 2009 à 22:43
  • bonjour Jean Paul nous n'avons pas les mêmes gouts musicaux mais cette fois encore , on est d'accord j'aimes bien ce que fait ce grand Monsieur , j'espère que maintenant toi et Mary allez recevoir tous mes messages mes problemes étant réglés a bientôt mon ami bises a Mary
    Marcel

    Posté par marcel, 12 février 2009 à 12:40
  • Aubépine?

    As-tu une explication du silence d'aubépine?

    Posté par zoemie, 15 février 2009 à 17:25
  • I'm a Woman

    ravie de découvrir un blog où la musique que j'ai aimée et aime toujours écouter comme I'm a man que j'avais oublié.

    Posté par zoemie, 17 février 2009 à 10:23
  • it's great !

    je crois que "superstition" est mon titre préféré du Gilbert Montagné noir (je plaisante )

    un joli article que tu fais là jean-paul !! on sent le passionné !!!
    belle soirée !

    Posté par jean-philippe, 18 février 2009 à 18:05
  • bonne nuit

    bonjour a vous deux et encore de la bonne musique..[flash].j'éspère que vous allez bien...une bonne nuit a bientôt annick du62.

    Posté par croliquette62, 19 février 2009 à 00:13
  • bonjour Jean Paul j'adore ce gars la aussi et ce qu'il fait d'ailleurs je l'ecoute tres souvent lorsque je suis devant l'ordinateur bon dimanche bises a Mary

    Marcel

    Posté par marcel, 21 février 2009 à 16:06
  • Ouais...

    Quel grand monsieur que Stevie Wonder!!!

    Posté par koamae, 25 février 2009 à 10:57
  • Me voici de retour de mon magnifique voyage...


    Un chanteur à écouter sans modération.

    Merci pour toutes ces infos sur ce grand de la musique.

    Passe une belle journée.

    Amitié.

    Posté par Laudith, 26 février 2009 à 11:04
  • vas VOIR mon blog une video de moi
    explique ma demarche humaine
    peut tu demander a tous de la regarder afin de comprendre

    mon blog

    http://michaelconan.over-blog.com/

    Posté par michael conan, 26 février 2009 à 21:25
  • Bonsoir Jean-Paul, merci pour cette courte biographie de S. Wonder (merveille et se demander en anglais). Je connaissais Superstition mais la deuxième chansons. Merci encore.

    Posté par dasola, 03 mars 2009 à 23:19
  • steevy wonder

    salut mon frere il bien ton site tu respectes bien la soul music a bientot [Bravo]

    Posté par pilac.59, 28 novembre 2009 à 23:38
  • Great

    Bravo à toi pour cette article!
    Je le citerai sûrement dans mon blog car j'adore Stevie Wonder !!
    Super intéressant en tout cas.

    Posté par Musiqdoctor, 06 mars 2012 à 11:56

Poster un commentaire